Bibliothèque

Bibliothèque Fernand Braudel

Fermé. Réouverture Lundi à 10:00

  • Habituels

    • Lundi : 10h - 12h / 14h - 18h30
    • Mardi : 10h - 12h / 14h - 19h30
    • Mercredi : 10h - 12h / 14h - 18h30
    • Jeudi : 10h - 12h / 14h - 19h30
    • Vendredi : 14h - 18h30
    • Samedi : 09h - 17h

450 avenue du Mont d'Arbois
74170 Saint-Gervais

0450935790

La bibliothèque propose aux usagers de plus de 14 ans (via Savoie-Biblio) un accès gratuit à une offre de ressources numériques. Pour bénéficier d'un compte, il suffit d'être titulaire d'une carte d'abonné en cours de validité. Un identifiant et un mot de passe vous seront fournis afin d'accéder aux ressources.

Partager "Ressources numériques" sur facebookPartager "Ressources numériques" sur twitterLien permanent
AccueilCritiques rédigées par Stéphanie

S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Stéphanie

 

Open Bar 1ère tournée (Fabcaro)

note: 4Remède contre la morosité Stéphanie - 21 septembre 2019

Première tournée du nouveau recueil de gags de Fabcaro qui revisite notre quotidien à travers son irrésistible humour décalé et absurde.
Un pur plaisir !!!

La Librairie des coeurs brisés (Robert Hillman)

note: 4La vie malgré tout Stéphanie - 21 septembre 2019

Hannah Babel, juive hongroise rescapée du camp d'Auschwitz où elle a perdu son fils et son mari décide de quitter l'Europe et de repartir à zéro en Australie.
Passionnée de littérature, elle est déterminée à ouvrir une librairie dans la bourgade de Hometown, à la grande surprise de ses habitants.
Tom Hope, fermier trentenaire, qui se relève doucement du départ forcé de Peter, l'enfant qu'il a élevé et qu'il considérait comme son fils, embrigadé dans une secte religieuse par sa mère, va alors lui proposer son aide.
Ces deux êtres que tout oppose, Hannah l'excentrique, l'exubérante, la passionnée et Tom le taiseux, le timide, vont tenter de s'apprivoiser et vivre une magnifique histoire d'amour.
Ce beau roman, à la fois émouvant et drôle, de deux "coeurs brisés" confrontés chacun à leur façon à la perte d'un être cher, est le premier de cet auteur australien à être traduit en français et j'espère avec impatience que d'autres suivront. Et pourquoi pas une adaptation cinématographique !

Le Jardin d'Evan (Brian Lies)

note: 5Perte d'un être cher Stéphanie - 21 septembre 2019

Après des années de bonheur partagé et de complicité, le chien d'Evan, le renard fermier, meurt.
Evan sombre alors dans une dépression et une immense colère, allant jusqu'à saccager entièrement le jardin qui faisait jusqu'alors leur fierté.
Mais le deuil et le chagrin finissent par disparaître peu à peu.
Un magnifique album sur la perte et la reconstruction aux illustrations à l'ancienne du très talentueux Brian Lies.

Une vue exceptionnelle (Jean Mattern)

note: 3Quand le destin s'en mêle Stéphanie - 21 septembre 2019

Jean Mattern nous offre un nouvel acte de l'histoire familiale de Gabriel et Simon Weber après "les Bains de Kiraly", "De lait et de miel" et "Simon Weber".
David, biographe de musiciens oubliés, ayant fui Londres et son chagrin pour Paris suite à l'échec de l'adoption de Simon dû au retour de son père naturel Gabriel après trois années d'absence, va faire la rencontre d'Emile, neurochirurgien.
Les deux hommes, tombés fous amoureux l'un de l'autre, vont emménager dans le luxueux appartement de David, qui jouit d'"une vue exceptionnelle" sur la Seine.
Mais vingt-cinq ans plus tard, Emile va avoir la désagréable surprise de voir le nom de Simon apparaître sur son planning des consultations. Un cruel dilemme va alors s'imposer à lui : avertir David qui n'a jamais pu se résoudre à oublier Simon ou bien respecter le secret médical.
Dans ce magnifique roman choral, l'auteur explore une fois de plus la complexité des sentiments et nous laisse entrevoir les vies qui auraient pu être différentes sans l'intervention du destin.

La Mer à l'envers (Marie Darrieussecq)

note: 4"We can be heroes, just for one day" Stéphanie - 21 septembre 2019

L'univers de Rose, citadine bobo en croisière en Méditerranée avec ses deux enfants, bascule le jour où elle croise le destin de Younès, jeune Nigérien sauvé de son embarcation de fortune avec des centaines d'autres réfugiés venus d'Afrique.
Rose, voulant venir en aide aux naufragés, va distribuer vêtements personnels, thermos de café et le propre téléphone portable de son fils Gabriel à Younès. Téléphone qui constituera le seul lien entre Rose et Younès quand leurs chemins seront séparés quelques heures plus tard par les gardes-côtes italiens qui prendront en charge les migrants.
Rose, la psychologue dépressive souhaitant changer de vie (déménager de Paris à Clèves au pays basque, lieu de son enfance) et quitter son mari alcoolique, va trouver en elle une volonté et des forces insoupçonnées afin de sauver ce jeune garçon en allant le récupérer à Calais où il l'attend, affaibli et blessé. La mission que Rose se donnera sera alors de s'occuper de Younès comme de son propre fils, le soigner grâce à ses dons de magicienne qui prennent de plus en plus de place au fil de l'histoire et braver les interdits en l'aidant à préparer son passage en Angleterre.
Ce très beau roman, à la fois très réaliste et poétique, restera longtemps gravé en vous...

Éden (Monica Sabolo)

note: 4Paradis perdu Stéphanie - 21 septembre 2019

Le point de départ du nouveau roman de Monica Sabolo est la découverte du corps de Lucy, jeune lycéenne blanche, retrouvée nue et couverte d'égratignures au pied d'un arbre, victime d'un esprit de la forêt".
Le lieu n'est pas nommé, forêt luxuriante et lacs verts, menacé par l'exploitation forestière et l'extraction minière. Nous pouvons toutefois aisément en déduire que l'histoire se déroule dans les grands espaces canadiens, en Colombie-Britannique au regard des légendes amérindiennes qui parcourent ce récit.
C'est par la voix de Nita, jeune amérindienne, voisine et camarade de classe de Lucy, que nous découvrons la vie dans la réserve, le désoeuvrement de ces adolescents livrés à eux-mêmes et aimantés par la ville, la solidarité face au désir et à la violence des hommes des serveuses du bar local.
Ce roman, construit comme un thriller (qui s'en est pris à Lucy et pourquoi ?), vous envoûtera par la beauté des paysages autant qu'il vous horrifiera par le sort réservé aux femmes autochtones.

Tu t'appelais Maria Schneider (Vanessa Schneider)

note: 4Destin brisé Stéphanie - 3 novembre 2018

La journaliste et romancière Vanessa Schneider souhaitait, à travers ce récit, rétablir la vérité au sujet de sa cousine Maria, actrice révélée et brisée par le tournage du film Dernier tango à Paris en 1972, objet de tous les fantasmes.
De l'enfance chaotique de Maria en manque de repères à son adolescence passée de fêtes mondaines en quête perpétuelle de sa dose d'héroïne, l'auteur nous brosse le portrait d'une jeune femme touchante, désarmée, perdue, trouvant un semblant de foyer et l'amour qu'elle cherche tant dans la famille bohème et folle de Vanessa.
Le récit, initialement prévu d'être écrit à quatre mains avec Maria, se veut très tendre mais sait aussi très bien régler ses comptes avec ceux qui ont sali la mémoire de Maria Schneider, décédée en 2011.

La Maison Golden (Salman Rushdie)

note: 4La chute d'un empire Stéphanie - 3 novembre 2018

Le dernier roman de l'auteur des Versets sataniques nous raconte l'histoire d'une mystérieuse famille indienne au passé plus que trouble qui s'installe à Greenwich Village.
Sur fond d'élections présidentielles américaines (de Barack Obama à Donald Trump), le narrateur, René Unterlinden, voisin curieux des Golden et apprenti cinéaste, va tenter de percer le mystère de cette drôle de famille constituée du richissime patriarche Néron et de ses trois fils.
Cette saga familiale extrêmement bien écrite et construite aborde également beaucoup de sujets d'actualité, tels que la religion, la question du genre, de l'identité...

Et puis Colette (Sophie Henrionnet)

note: 4Petit bijou de tendresse Stéphanie - 2 novembre 2018

Colette, c'est le prénom d'une petite fille de sept ans devenue subitement orpheline et confiée à la garde de sa tante Anouck, bibliothécaire parisienne célibataire sans enfant qui s'ennuie mortellement dans sa bibliothèque municipale.
Sous le trait très enfantin de la dessinatrice Mathou, , nous observons avec émerveillement les tentatives de rapprochement entre les deux personnages, tentatives parfois drôles, souvent très touchantes. Un album plein de tendresse et qui nous donne à croire que même nos rêves les plus fous peuvent être réalisés.

Le Mars Club (Rachel Kushner)

note: 4Univers carcéral américain Stéphanie - 2 novembre 2018

L'héroïne de ce roman, Romy, est une jeune femme de vingt-neuf ans, condamnée à deux peines de réclusion à perpétuité pour avoir tué un homme, un client du Mars Club, club de strip-tease où elle se produisait. Son jeune fils de sept ans, Jackson, est alors confié à la garde de sa grand-mère mais lorsque cette dernière meurt subitement dans un accident de voiture, Romy se retrouve complètement impuissante, déchue de ses droits parentaux, sans aucune perspective de revoir son fils, sans plus rien à espérer de la vie.
Ce roman d'une rare puissance sur l'univers carcéral féminin en Californie est ultra documenté puisque l'auteur, Rachel Kushner, rend régulièrement visite à des détenues américaines. Oscillant entre le quotidien de ces femmes emprisonnées, fait de violence extrême mais aussi d'entraide et l'adolescence de Romy dans le San Francisco des années 80, ce récit se veut également le portrait de la société américaine actuelle et notamment de toutes les formes de violence faites aux femmes.

Rester debout (Fabrice Colin)

note: 4A la découverte de la jeunesse et du parcours d'une grande dame Stéphanie - 4 septembre 2018

Fabrice Colin, prolifique auteur jeunesse, entreprend à travers "Rester debout" de raconter la vie de la femme la plus célèbre de France, à savoir Simone Veil. Ce texte à destination des adolescents (mais pas que !) retrace les tendres années de Simone dans le sud de la France et nous montre combien les liens avec sa famille étaient forts et emplis d'amour, en particulier avec Yvonne, sa mère adorée.
Mais à partir de 1933, avec la montée du nazisme et l'accession de Hitler au pouvoir en Allemagne, la vie de Simone et des siens basculent irrémédiablement.
Le récit de Fabrice Colin est extrêmement bien documenté et construit, d'une grande sensibilité, à mettre urgemment entre toutes les mains !

Le Vent de la plaine (Alan Le May)

note: 4The unforgiven Stéphanie - 4 septembre 2018

La série "L"Ouest, le vrai" aux éditions Actes Sud, a pour objectif de nous faire découvrir l'histoire de l'Ouest américain et de sa conquête ainsi que des batailles entre "Blancs civilisés" et "Indiens sauvages et sans pitié" qui en découlent inexorablement.
Texas, 1874, la famille Zachary, ranchers de père en fils, doit faire face à une rumeur colportée par un vieil ennemi de la famille à moitié fou, à savoir que sa fille Rachel serait en réalité une enfant de la tribu Kiowa, volée aux Indiens alors qu'elle était encore bébé. Alors que leurs voisins proches leur tournent le dos, Rachel et ses frères vont devoir faire preuve d'un grand sang froid et lutter à mort contre les Kiowas, aveuglés par leur unique but : récupérer leur enfant.
Ce western extrêmement bien écrit nous fait vivre la magie des grands espaces américains quasiment vierges de toute civilisation, la violence et la cruauté des Indiens, le travail de la terre ingrat et sans fin des ranchers, le racisme et l'intolérance à la différence.
Un texte d'une grande puissance qui nous tient en haleine jusqu'à la fin.
Pour ceux et celles qui en redemandent, le roman a été adapté au cinéma en 1960 par John Huston.

Arthur le bandit (Benoît Debecker)

note: 4Sauvé par les livres ! Stéphanie - 29 juin 2018

Enfant, Arthur était une véritable teigne, préférant faire l'école buissonnière et terroriser les gens.
Adulte, on le surnomma Arthur le Bandit, dont l'occupation favorite était de détrousser tous ceux qui avaient le malheur de croiser son chemin.
Le résultat est que personne ne veut d'Arthur, qui vit tout seul dans son grand château où il trompe son ennui en faisant de la pâtisserie !
Un jour, après une chute de cheval, il est recueilli et soigné par la douce Marie-Rose qui pour l'occuper lui fait la lecture puisque malheureusement Arthur le Bandit n'a jamais appris à lire.
L'affreux jojo y prend goût, apprend même à lire et à écrire et rentre définitivement dans le droit chemin en devenant conteur itinérant !
Une charmante histoire aux illustrations volontairement désuètes qui ravira petits et grands !

Mon frère (Daniel Pennac)

note: 4Magnifique déclaration d'amour au frère disparu Stéphanie - 21 juin 2018

Daniel Pennac nous livre quelques souvenirs tendres et émouvants de son frère Bernard, né cinq ans avant lui et qui l'a "pratiquement élevé". Ce court récit a la particularité d'alterner des extraits de la nouvelle d'Herman Melville, Bartleby, que l'auteur a monté au théâtre peu après la mort de son frère et quelques instants de vie partagés, tout à la fois drôles et bouleversants.
Une bien belle déclaration d'amour à ce frère qui lui a donné le goût de la lecture et donc de l'écriture. Une merveille !

Millésime 54 (Antoine Laurain)

note: 3Voyage dans le temps Stéphanie - 2 juin 2018

Paris 2017. Quatre voisins qui n'ont à priori rien en commun, Hubert, grand bourgeois parisien de naissance, Magalie, restauratrice du patrimoine, Julien, barman au célèbre Harry's bar et Robert, touriste américain vont partager une très vieille bouteille de Château Saint-Antoine oubliée à la cave. Mais le lendemain matin, Paris n'est plus tout à fait pareil : les gens, les commerces, les voitures, les rues... Aussi incroyable que cela puisse paraître, ils sont retournés en 1954, l'année du vin !
Si vous voulez croiser Jean Gabin et la Môme Piaf aux Halles, Jean Cocteau et Marcel Aymé à la terrasse d'un café ou encore Salvador Dali dans un palace, n'hésitez pas à lire ce délicieux roman qui laisse la part belle au merveilleux. Antoine Laurain, qui nous avait déjà enchanté avec La Femme au carnet rouge et Le Chapeau de Mitterrand récidive avec cette jolie histoire d'amour et d'amitié et retranscrit parfaitement l'ambiance du Paris des années 50.

La Chorale des dames de Chilbury (Jennifer Ryan)

note: 3Sauvées par le chant ! Stéphanie - 29 mai 2018

1940, Chilbury, délicieux petit village anglais de la région du Kent. La plupart des hommes sont partis à la guerre. Les femmes s'organisent tant bien que mal, devant assurer l'effort de guerre et le quotidien fait de privations. Leur bouffée d'oxygène : la chorale du village qu'elles ont réussi à sauver grâce à l'arrivée de l'incroyable Miss Primrose Trent, professeur de chant de son état.
L'auteur, qui s'est inspirée des récits de sa grand-mère, alterne les moments légers (potins, amours secrètes, jalousie) et les sujets beaucoup plus graves (bombardements, décès, manipulations etc.)
En résumé, ce roman épistolaire, qui alterne les différents points de vue de ces femmes grâce à leurs lettres et journaux intimes vous fera passer un formidable moment !

A l'aube (Philippe Djian)

note: 4Intrigue familiale en Nouvelle-Angleterre Stéphanie - 26 mai 2018

Etats-Unis, côte Est, non loin de Nantucket. Joan, sublime trentenaire employée dans une boutique de vêtements vintage du centre de Cambridge, revient vivre dans la maison familiale suite à la mort brutale de ses parents afin de s'occuper de Marlon, son jeune frère autiste. Gravitent autour de ces deux personnages centraux Dora, l'employeur de Joan, accessoirement à la tête d'un réseau de call-girls (dont Joan fait partie), Howard, ami des parents Suzan et Gordon mais également ancien amant de Suzan (à la recherche d'un mystérieux magot caché dans la maison familiale), John, le shérif de la ville prêt à tout pour sauver Joan des situations les plus rocambolesques et Anne-Margaret, l'omniprésente et dangereuse "nounou" sexagénaire de Marlon.
Une ambiance très noire, des secrets, des non-dits, des scènes volontairement non écrites, une ponctuation quasi absente, à vous d'assembler les pièces du puzzle !
Du très grand Philippe Djian.

Tombée des nues (Violaine Bérot)

note: 4Maternité déroutante Stéphanie - 27 avril 2018

Un seul conseil, évitez de lire le résumé en quatrième de couverture de cette surprenante histoire et laissez vous entrainer par l'auteur ! Violaine Bérot, propose à ses lecteurs deux modes de lecture. La première, par ordre chronologique, de façon très traditionnelle. La deuxième, en commençant par le chapitre 5 et en se laissant guider par les indications de numéros de chapitres donnés ensuite par l'auteur, tel un savant jeu de piste. Cette grille de lecture (que je vous recommande !), pour le moins originale, permet à chacun des sept personnages de cette intrigue villageoise de donner son avis et d'exprimer ses émotions à tour de rôle. Une construction magistrale pour un thème très féminin peu abordé dans le domaine de la littérature.

Couleurs de l'incendie (Pierre Lemaitre)

note: 4Terrible vengeance... Stéphanie - 21 avril 2018

Le nouveau roman de Pierre Lemaître, qui faite suite à "Au revoir là-haut", prix Goncourt 2013, s'ouvre sur les obsèques du grand banquier Marcel Péricourt, père d'Edouard Péricourt, la gueule cassée à l'origine de la grande arnaque aux monuments aux morts, personnage central du premier tome.
Sa fille Madeleine et son jeune fils handicapé Paul héritent de sa fortune colossale mais seront complètement ruinés en quelques heures. Madeleine n'aura alors plus qu'une seule obsession, mettre en place un plan machiavélique afin de détruire chaque individu qui l'aura menée à sa perte et son déclassement. Son imagination sera sans limites.
Au-delà de la vengeance obstinée de Madeleine, Pierre Lemaître s'est extrêmement bien documenté puisque le roman aborde également les thèmes de la grande crise de 1929, la montée du nazisme en Europe, l'évasion fiscale en Suisse, les politiciens corrompus, les journalistes prêts à tout pour un scoop...
Au final, une réussite totale où l'on ne s'ennuie jamais tellement Pierre Lemaître est passé maître dans l'art du rebondissement.
L'ambition de l'auteur est de réécrire un siècle (1920-2020) et il envisagerait même, pour notre plus grand plaisir, d'aller jusqu'au tome 10 !

La Piscine (Antonin Louchard)

note: 4Comment se faire dispenser de piscine... Stéphanie - 30 mars 2018

Aujourd'hui, c'est sortie piscine !
Si tu es comme cet insupportable petit lapin et que tu n'as aucune envie d'y aller, sers-toi des bonnes excuses du docteur Migeot !
Après les albums pour apprendre le dessin et le pot, retrouvez l'humour désopilant d'Antonin Louchard.

La Grande roue (Diane Peylin)

note: 4Quatre destins qui s'entremêlent Stéphanie - 29 mars 2018

Emma, 19 ans, jeune fille à la dérive, rencontre Marc, de 10 ans son aîné, au pied de la grande roue de la fête foraine. S'ensuivra une relation passionnée et exclusive.
Tess, personnage fantomatique et complètement désorienté, erre sans but précis dans les rues de la ville.
David, silhouette androgyne et sans âge, semble fuir quelque chose ou quelqu'un en se donnant corps et âme à son travail d'homme à tout faire à la montagne.
Nathan, jeune homme largué, est convoqué sans cesse pour un interrogatoire dans le bureau d'un commissaire obstiné.
Diane Peylin consacre un personnage par chapitre, courts et intenses. Leur vie défile sous nos yeux comme les tours de grande roue.
Son grand tour de force est d'amener ces quatre histoires parallèles à finalement n'en faire qu'une.
L'auteur, lauréate du prix Rosine Perrier 2017, confirme avec ce roman à la limite du fantastique son talent de conteuse.

La Fissure (Jean-Paul Didierlaurent)

note: 3Burn-out salvateur ! Stéphanie - 29 mars 2018

La découverte d'une fissure dans le mur de sa résidence secondaire des Cévennes va conduire Xavier Barthoux, représentant commercial d'une société de nains de jardins, à reconsidérer sa façon de vivre et ses priorités et le mener au bout du monde. Jean-Paul Didierlaurent, qui nous avait déjà ravi avec "Le Liseur du 06h27", nous offre de nouveau un roman feel-good, très drôle et parfois même complètement déjanté. Conseillé à tous ceux et celles qui veulent changer de vie et larguer les amarres pour une destination lointaine et sans retour !

Préparer de bonnes tisanes avec les plantes de montagne (Gilles Hiobergary)

note: 4Remèdes naturels Stéphanie - 29 mars 2018

Gilles Hiobergary, cueilleur professionnel de plantes sauvages, vous propose une sélection d'une trentaine de plantes de montagne (serpolet, reine-des-prés, , carvi, pin etc.) Pour chaque plante, une fiche descriptive vous apprendra à l'identifier, la récolter, la conserver et la préparer en délicieuse tisane.

Alors, ça mord ? (Jean Gourounas)

note: 4Chut ! Ca mord ! Stéphanie - 14 mars 2018

Un petit pingouin pêche tranquillement sur la banquise. Le hic, c'est qu'il est constamment dérangé par une ribambelle d'animaux qui lui demandent à tour de rôle pourquoi ça mord pas ! Album hilarant aux illustrations très graphiques de l'excellent Jean Gourounas.

Qu'est-ce qu'on fait ? (Joslin Sesyle)

note: 4Qu'est-ce qu'on fait, chéri ? Stéphanie - 14 mars 2018

Les éditions MeMo ont eu l'excellente idée d'éditer des titres de Maurice Sendak inédits en France. Ce manuel de savoir-vivre nous enseigne l'art d'être poli en toute occasion et de survivre aux situations les plus absurdes. Une pure merveille !

Les Loyautés (Delphine de Vigan)

note: 4"Les fidélités silencieuses" Stéphanie - 14 mars 2018

Hélène, professeur de sciences naturelles dans un collège parisien, croit reconnaître en Théo un enfant maltraité, bien que son corps ne porte aucune trace de coups. Elle-même a été une enfant battue et humiliée par un père alcoolique et pervers mais elle n'a jamais rien dit. C'est de ce passé douloureux que lui vient cette obstination à sauver Théo malgré lui, à faire tout ce qui est en son pouvoir (alerter la direction de l'établissement, l'infirmière, harceler la mère de l'enfant), quitte à outrepasser ses droits.
Ce court roman, portée par une narration nerveuse et précise, met le lecteur dans un état d'urgence, spectateur impuissant de l'angoisse d'Hélène et de sa course folle contre la montre. Délicat et émouvant.

Le Dessert était (presque) parfait (Pascale Weeks)

note: 4Avis aux gourmands ! Stéphanie - 20 janvier 2018

L'auteur Pascale Weeks, rédactrice sur le site 750 grammes (site de cuisine francophone) a testé pour nous cinquante desserts classiques et cinquante variantes, nous livrant tous ses secrets de préparation et les petits détails qui font la différence.
Recettes testées et approuvées !

Devine où j'suis ! (Sébastien Marnier)

note: 4J'aime la galette ! Stéphanie - 18 janvier 2018

Encore une histoire de Petit Chaperon Rouge, me direz-vous ?! Oui, mais dans ce conte randonnée, le Petit Chaperon Rouge et sa maman sont de délicieuses matriochkas équipées d'un téléphone portable. L'une est en train de prendre le thé avec ses drôles d'amies pendant que l'autre croupit dans le ventre du loup. Le téléphone passe de main en patte où la question "devine où j'suis ?" revient sans cesse pour notre plus grand plaisir. Le dénouement au goûter final autour d'une bonne galette !

Dans les yeux (Philippe Jalbert)

note: 3L'histoire du Petit Chaperon Rouge revisitée Stéphanie - 18 janvier 2018

Une première dans la littérature jeunesse : la question du point de vue.
En page de gauche, ce que voit, pense et dit le loup.
En page de droite, ce que voit et dit le Petit Chaperon Rouge.
A chaque page son point de vue jusqu'au saisissant face à face de la double page du milieu.
Laissez vous embarquer dans le magnifique travail de gravure de Philippe Jalbert qui met en valeur chaque détail.

Je suis Jeanne Hébuterne (Olivia Elkaim)

note: 4Peinture, amour et folie Stéphanie - 18 janvier 2018

L'auteur Olivia Elkaim se glisse dans la peau de l'artiste-peintre Jeanne Hébuterne, dernière compagne de Modigliani.
Jeanne, jeune fille de bonne famille, a 18 ans lorsqu'elle fait la rencontre du scandaleux Amadeo Modigliani, lui 32. S'ensuivra une passion amoureuse destructrice, une vie de misère aux confins de la folie dont la fin ne pourra être que tragique.
Une magnifique et bouleversante narration à la première personne qui nous fait également découvrir le Paris des peintres durant la Grande Guerre.

Un jour tu raconteras cette histoire (Joyce Maynard)

note: 4Amour et perte Stéphanie - 15 novembre 2017

Joyce Maynard, célèbre écrivain américain, rencontre à cinquante-cinq ans, après de nombreuses années de célibat, Jim, l'homme de sa vie, avec qui elle acceptera de se remarier. Après seulement trois années idylliques aux côtés de cet homme délicieux, l'annonce d'un cancer du pancréas chez Jim va tout remettre en question.
Joyce Maynard nous livre dans ce bouleversant récit leur combat contre la maladie, les innombrables hospitalisations, les recherches sans fin des meilleurs médecins et traitements mais également les petits bonheurs qui viennent égayer leur quotidien.
En résumé, profondément émouvant.

La Beauté des jours (Claudie Gallay)

note: 3La tentation d'un ailleurs Stéphanie - 8 novembre 2017

Jeanne, 43 ans, mène une vie bien rangée en Isère entre son mari, ses jumelles, son travail à la poste et les déjeuners dominicaux à la ferme familiale. Un quotidien en somme très routinier qui semblait jusqu'à présent la combler et la rassurer. C'était sans compter l'irruption dans sa vie d'un amour d'adolescence et de Marina Abramovic, artiste performeuse serbe.
Un roman d'une grande douceur, une réussite totale.

L'Art de perdre (Alice Zeniter)

note: 4A la recherche de ses origines Stéphanie - 8 novembre 2017

Naïma, petit-fille de Harki, ne connaît rien de l'Algérie dont sa famille paternelle est originaire. Son père, Hamid, réfugié en France en 1962 dans un camp de transit, se refuse à répondre à ses questions. Mais son travail de galeriste va l'amener à renouer avec ses racines et se retrouver sur les terres de Kabylie.
Une saga familiale d'une grande puissance, extrêmement bien écrite et construite. Le Prix Goncourt 2017 aurait été amplement mérité !

La Petite danseuse de quatorze ans (Camille Laurens)

note: 3Malheureux petit rat de l'Opéra Stéphanie - 27 octobre 2017

La "Petite Danseuse de quatorze ans", sculpture en cire d' Edgar Degas célèbre dans le monde entier, est le sujet du dernier ouvrage de Camille Laurens mais constitue à l'origine l'un des volets de sa thèse de doctorat "Pratique et théorie de la création artistique et littéraire". Emue par la sculpture, l'auteur est partie sur les traces de son jeune modèle, Marie Geneviève Van Goethem, benjamine d'une famille très pauvre d'émigrés belges. Nous découvrons ainsi avec effroi les conditions de vie extrêmement difficiles des petits rats de l'Opéra de Paris dans les années 1880 mais également le long processus d'élaboration de cette sculpture ainsi que la vie triste et solitaire de son créateur.

Une chance folle (Anne Godard)

note: 4Guérir des blessures de l'enfance Stéphanie - 27 octobre 2017

Brûlée bébé par la chute d'une bouilloire remplie d'eau à 90 degrés, Magda a passé son enfance entre opérations chirurgicales et cures thermales imposées par sa mère. Ayant eu la "chance folle" d'avoir le visage épargné par cet effroyable accident domestique, Magda va peu à peu se réapproprier son corps et s'émanciper de cette mère culpabilisante et toxique. Sublime récit d'une renaissance.

Son absence (Emmanuelle Grangé)

note: 4Famille, je vous aime ! Stéphanie - 26 octobre 2017

En 1995, François Munch, jeune homme de bonne famille, disparaît sans motif.
Vingt ans plus tard, sa famille se retrouve au tribunal afin d'effectuer une déclaration d'absence.
L'actrice Emmanuelle Grangé dont c'est ici le premier roman, nous brosse le portrait des différents membres de cette famille d'une écriture très incisive où apparaît très brièvement l'absent dans quelques chapitres écrits en italique. A découvrir absolument !

Une histoire des abeilles (Maja Lunde)

note: 4Triptyque écologiste Stéphanie - 25 octobre 2017

Angleterre, 1851. William, père dépassé d'une famille nombreuse et scientifique raté, découvre l'apiculture. Il n'a alors plus qu'une seule obsession : imaginer les plans d'une ruche révolutionnaire afin de redorer son image.
Etats-Unis, 2007. George, apiculteur, doit faire face au syndrome d'Effondrement de ses colonies d'abeilles ainsi qu'à l'annonce du végétarisme de son fils unique, Tom, qui se verrait plus écrivain qu'héritier de l'exploitation familiale.
Chine, 2098. En plein régime totalitaire, le travail quotidien de Tao, jeune mère de 28 ans, consiste à polliniser la nature à la main suite à la disparition des insectes.
Trois intrigues, trois époques, trois lieux entremêlés. Maja Lund nous conte au final l'amour filial à travers le destin des abeilles. En un mot : captivant.

L'Homme aux bras de mer (Simon Rochepeau)

note: 3Itinéraire d'un pirate somalien Stéphanie - 24 octobre 2017

Ce documentaire graphique nous relate le destin de Mohammed, l'un des pirates somaliens de "l'affaire Tanit".
En avril 2009, la Tanit, voilier français comprenant 5 passagers dont un très jeune enfant est pris d'assaut en plein océan Indien par des pirates somaliens armés de kalachnikov.
Capturé par les commandos de la marine française, Mohammed, pêcheur de langoustes, sera conduit et emprisonné en France dans l'attente de son procès.
Cet émouvant récit met également en évidence le travail quotidien des militants associatifs en faveur des migrants et réfugiés.

Ma reine (Jean-Baptiste Andréa)

note: 4Eloge de la différence Stéphanie - 24 octobre 2017

Provence, 1965. Shell, jeune adolescent de 12 ans, traité de "différent" par l'école et les gens du village, travaille à la station-service familiale. Afin de fuir l'institut dans lequel ses parents veulent le placer, il prend la décision de partir "faire la guerre". Caché dans la garrigue, point de guerre à l'horizon mais la rencontre d'une jeune fille mystérieuse, Viviane, qui deviendra sa reine.
Ce magnifique premier roman du réalisateur et scénariste Jean-Baptiste Andréa, écrit à la première personne, plonge dans les mystères de l'adolescence et de la différence.

Une fille dans la jungle (Delphine Coulin)

note: 3Dans l'enfer de Calais Stéphanie - 24 octobre 2017

Six enfants migrants tentent de survivre à Calais après le démantèlement de la jungle. Awa, personnage principal, jeune fille éthiopienne qui a fui un mariage forcé, poursuit sa liberté coûte que coûte. L'auteur ne nous épargne rien, ,ni la violence, ni la boue, ni le manque d'hygiène et de nourriture. Nous vivons au plus près de ces enfants qui ne se découragent pas et ce malgré toutes les difficultés rencontrées.

Gérard (Mathieu Sapin)

note: 3Album reportage Stéphanie - 21 septembre 2017

Entre octobre 2012 et avril 2016, le dessinateur Mathieu Sapin a suivi aux quatre coins du monde carnet de croquis à la main le monstre sacré du cinéma français : Gérard Depardieu. Entre repas gargantuesques, tournages de films et coups de gueule, Sapin nous fait découvrir l'univers de Depardieu et réussit presque à nous le rendre attachant !

La Femme du chef de train (Ashley Hay)

note: 3Perte et reconstruction Stéphanie - 21 septembre 2017

Thirroul, Australie, fin des années 40, Ani Lachlan vit un bonheur parfait auprès de son mari, Mac, chef de train et de sa petite fille. Jusqu'à ce qu'un terrible accident vienne complètement chambouler sa vie. Suivez la lente reconstruction d'Ani et de deux de ses voisins, de retour de la guerre en Europe, très marqués psychologiquement avec pour toile de fond une nature magnifique. A quand une adaptation cinématographique ?!

Mrs Hemingway (Naomi Wood)

note: 3Homme à femmes Stéphanie - 21 septembre 2017

Le portrait du célèbre auteur du "Vieil homme et la mer" à travers ses différents mariages. Nombreuses sont les femmes à avoir traversé la vie d'Hemingway. Il en épousera 4 d'entre elles, véritables socles pour cet homme aux milles facettes, à la fois écrivain, correspondant de guerre, boxeur, pêcheur...
Car Hemingway se révélera finalement beaucoup plus fragile que la légende ne le laisse supposer.

Point cardinal (Léonor de Récondo)

note: 4Le courage d'être soi Stéphanie - 20 septembre 2017

Laurent, père de famille heureux, mariée à Solange, sa complice de toujours, ressent pourtant un profond malaise. Car Laurent se sent femme et ce depuis longtemps. Au cours de trois jours seul à la maison, il va se travestir et la découverte d'un cheveu blond au retour de Solange va tout bouleverser : la sphère familiale, professionnelle, amicale. Laurent va enfin trouver le courage qui lui manquait et se transformer en Lauren. Magnifique roman à l'écriture limpide sur un sujet très peu abordé en littérature.

Valet de pique (Joyce Carol Oates)

note: 4Dédoublement de personnalité Stéphanie - 26 mai 2017

Andrew J. Rush, écrivain à succès de romans policiers, a un secret que même sa famille ignore : il écrit des romans violents et pervers sous le pseudonyme de Valet de pique. Ce fragile équilibre va être menacé suite à la plainte d'une voisine qui l'accuse d'avoir plagié ses romans autopubliés. Un thriller grandiose de Joyce Carol Oates, reine incontestée de la littérature américaine.

Les Brumes de Sapa (Lolita Séchan)

note: 4Amitié en pays Hmong Stéphanie - 26 mai 2017

Bande dessinée retraçant 10 ans de la vie de Lolita Séchan. Partie sur un coup de tête au Vietnam pour donner un sens à sa vie, elle va faire la rencontre de Lo Thi Gom, petite fille de la minorité Hmong. Va naître une amitié très forte qui poussera Lolita à prendre l'avion chaque année pour la rejoindre.

Une vie avec Alexandra David-Néel 1 (Fred Campoy)

note: 4Un siècle de vie en BD Stéphanie - 26 mai 2017

Découvrez la vie exceptionnelle d'Alexandra David-Néel, grande exploratrice, philosophe, écrivain. Cette biographie est inspirée d'un livre de souvenirs publié par Marie-Madeleine Peyronnet, sa secrétaire particulière, entrée à son service en 1959.

Vie de ma voisine (Geneviève Brisac)

note: 4"Vivez, espérez" Stéphanie - 24 mai 2017

Lors d'un déménagement, la romancière va faire la rencontre d'Eugénie Plocki, dite Jenny, sa voisine du dessus. Sous prétexte de lui parler de Charlotte Delbo, qu'elle a bien connue, Jenny va se plonger dans ses souvenirs et raconter son enfance, l'histoire de ses parents émigrés juifs polonais dans le Paris des années 20, sa survie dans la capitale occupée après la déportation de ses parents à Auschwitz. Un récit bouleversant pour lutter contre l'oubli.

Les Filles au lion (Jessie Burton)

note: 4"Rufina et le lion" Stéphanie - 16 mai 2017

Odelle, jeune femme originaire des Caraïbes vit et travaille à Londres dans un magasin de chaussures. Mais son rêve, depuis sa plus tendre enfance est de devenir écrivain. En attendant de le concrétiser, sa candidature est retenue pour un poste de dactylo dans une galerie d'art. Elle y rencontrera Lawrie Scott, jeune homme propriétaire d'un mystérieux tableau intitulé "Les Filles au lion". Elle n'aura alors de cesse de résoudre l'énigme de cette toile, quête qui la transportera dans l'Andalousie des années 30, en pleine guerre d'Espagne. Deux lieux, deux époques pour ce roman qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière page.

Jardins de passionnés en Rhône-Alpes (Pierrick Eberhard)

note: 3A la découverte de jardins extraordinaires ! Stéphanie - 15 mai 2017

Partez explorer les plus beaux jardins répartis dans les 8 départements de l'ancienne région Rhône-Alpes. 75 jardins classés en 10 rubriques thématiques : jardins des villes, des champs, d'eau et de montagne, d'ailleurs etc. De belles découvertes en perspective !

Loup gris et la mouche (Gilles Bizouerne)

note: 4Nouvelles aventures de Loup gris Stéphanie - 15 mai 2017

Loup gris a avalé une mouche en faisant la sieste et depuis se met à zozoter ! Comment s'en débarrasser ? Pour cela, Loup gris a plein de bonnes idées !!!

Dans une coque de noix (Ian McEwan)

note: 4Hamlet revisité Stéphanie - 15 mai 2017

Ian McEwan s'inspire du célèbre Hamlet de Shakespeare pour nous conter l'histoire d'un foetus qui assiste impuissant au meurtre de son père par sa propre mère et son amant qui n'est autre que son oncle. Ecriture grandiose, humoir noir. En un mot : brillant.

Retour Haut